Que renferme le smog de nos villes ?

Vous avez arrêtez de fumer, c’est bien. Partis sur votre lancer, vous avez réussi à convaincre votre copine, c’est mieux. Naturellement douée dans l’art de la persuasion, elle même a convaincu la moitié de votre immeuble d’arrêter, c’est génial ! Mais ça ne vous sauvera pas. Autour de nous, de vous, des millions de voitures, d’usines, de chaudières à charbon continuent de recracher des éléments polluants. Et le résultat le plus visible de cette fumette généralisée est appelé «le smog». C’est ce qu’on respire tous les jours, toute l’année, et là votre copine va vraiment avoir du mal à changer ça.

Ouhla, c’est quoi ce regard inquiet ? Je vous sens flippé, les yeux rivés à l’écran, cherchant la sortie de secours d’un éventuel «mais finalement c’est pas si grave». Eh bien SI, ça l’est (la sortie vient de se fermer et le videur fait 2m30) car depuis qu’on m’a traité de pollueur, moi et mon 33 tonnes qui sillonnons amoureusement le monde et ses environs, je me suis renseigné. Va pas être bien aisé de livrer 70 palettes de PQ à Rungis chaque matin en vélo. Mais ce que j’ai lu m’en donnerait presque envie. Maman, j’ai honte, je pollue… En fait, nous polluons tous car ce «smog» (jeu de légo idiot entre SMOKE -fumée- et FOG -brouillard- ) est le résultat de milliers de facteurs : on peux jouer sur certains en roulant moins, pédalant plus, mais pas sur d’autres qui sont liés directement au climat, au manque de vent.

Raison de plus pour faire gaffe à ce qu’on avale à chaque bouffée et pour ça, penser à quelques trucs tout bêtes :

Airparif sur Paname et Météo-France partout ailleurs vous donnent gratuitement un indice de qualité de l’air pas loin de chez vous. Vous pensez bien à prendre votre parapluie à fleurs quand on annonce de la pluie, pourquoi ne pas réduire vos activités sportives en plein air quand l’indice est mauvais ?Plus globalement, évitez le jogging matinal dans des zones à forte circulation automobile, surtout durant les heures de pointe. Certaines particules du monoxyde de carbone que rejettent les voitures sont invisibles et inodores pour vous mais pas pour vos poumons.

Et tant qu’on cause voitures, entretenez la votre régulièrement car si les constructeurs font des efforts sur le côté polluant de leurs moteurs, les conducteurs oublient trop de souvent de décrasser, nettoyer, huiler… polluer moins, c’est aussi garder sa caisse plus longtemps et quand écologie et économie font bon ménage, pourquoi se priver ? Après ces quelques conseils, je vous vois déjà passer aux rubriques suivantes et oublier la pollution au profit des nouvelles collections de t-shirts présentés par Commeuncamion.com ! Mais souvenez vous quand même qu’en décembre 52, une température plus froide que la normale et un manque de vent durant 4 jours seulement ont collé sur la ville de Londres un smog de folie : on y voyait plus à 500 mètres et Big Ben sonnait dans un nuage grisâtre. Résultat : de 4.000 à 12.000 morts selon les estimations. Il est toujours à la cave votre VTT ?

ARTICLES LES PLUS POPULAIRES

Voir plus d'articles